Publications – Chapitres d’ouvrages

  • ESHKOL-TARAVELLA I., LEFEUVRE-HALFTERMEYER A. (ed.) (2017) « Linguistique de corpus : vues sur la constitution, l’analyse et l’outillage« , Corela, HS-21, (pdf)
  • BERGOUNIOUX Gabriel, ESHKOL Iris. (2016). « Quand faire, c’est dire : l’exemple de la recette » in G. Bergounioux (ed.) Une étude de cas en linguistique de corpus, Paris, Champion, Essai 49, p.147-168.
  • ESHKOL Iris, BERGOUNIOUX Gabriel. (2016). « Une omelette, évidemment » in G. Bergounioux (ed.) Une étude de cas en linguistique de corpus, Paris, Champion, Essai 49, p.169-186.
  • ADLER Silvia, ESHKOL-TARAVELLA Iris. (2016). Noms généraux et complexité discursive. in O. Galatanu, A-M. Cozma et A. Bellachhab (ed.) Représentations du sens linguistique : les interfaces de la complexité, Bruxelles, P.I.E. Peter Lang, p.51-64.
  • ESHKOL Iris. (2015). « Interpréter le contexte dans un corpus oral : fonctions et limites du traitement automatique des données linguistiques », J-P.Miller (ed.) Le contexte – Rencontres interdisciplinaires sur les systèmes complexes naturels et artificiels. Chemins de tr@verse. Bouquineo.fr.
  • ESHKOL Iris. (2012).  « A quelles conditions une taxinomie du lexique est-elle possible en TAL », L’illusion taxinomique, ISSH, Tunis, p.92-111.
  • ESHKOL Iris. (2010). « Entrer dans l’anonymat. Etude des « entités dénommantes » dans un corpus oral »,  in N.Pepin & E.De Stefani (ed.) Eigennamen in der gesprochenen Sprache, p.245-266.
  • ESHKOL Iris. (2005). « La construction du concept de verbe. » in C.Vaguer & D.Leeman (ed.) De la langue au texte : Le verbe dans tous ses états. Collection Dyptique, Namur, p.17-36.