Publications – Chapitres d’ouvrages

  • NORESKAL Laura, ESHKOL-TARAVELLA Iris, DESMETS Marianne. (2021). « Erroneous Coordinated Sentences Detection in French Students’ Writings ». In Wojtkiewicz K., Treur J., Pimenidis E., Maleszka M. (eds.). Advances in Computational Collective Intelligence. ICCCI 2021. Communications in Computer and Information Science, vol 1463, Springer, Cham, p.586-596, [en ligne]
  • FLAMEIN Hélène, ESHKOL-TARAVELLA Iris. (2021). « Exploitation des données orales pour l’enrichissement de ressources lexicales ». In C. Brun, C. Roche (eds.). Terminologie & Ontologie : Théories et Applications. Actes de la conférence TOTh 2020. Collection Terminologica, Presses Universitaires Savoie Mont Blanc, p. 137-152
  • ESHKOL-TARAVELLA Iris, GRABAR Natalia (2020). « La notion de reformulation dans le domaine du TAL. » in Olga Inkova (ed.) Autour de la reformulation, Droz, p. 155-170
  • ESHKOL-TARAVELLA Iris (2020). « Etude outillée des traces du français parlé dans le forum de santé  » in Marta Saiz Sanchez, Amalia Rodriguez Somolinos, Sonia Gomez Jordana Ferary (ed.) Marques d’oralité et représentation de l’oral en français, Presses universitaires Savoie Mont Blanc.[en ligne]
  • ESHKOL-TARAVELLA Iris, GRABAR Natalia (2018), La reformulation comme un moyen de clarification des noms abstraits, in Georges Kleiber, Emilia Hilgert, Silvia Palma, Pierre Frath et René Daval (dir.) « Les catégories abstraites et la référence« , Res per nomen n° 6, Reims, Epure. [en ligne]
  • BERGOUNIOUX Gabriel, ESHKOL Iris. (2016). « Quand faire, c’est dire : l’exemple de la recette » in G. Bergounioux (ed.) Une étude de cas en linguistique de corpus, Paris, Champion, Essai 49, p.147-168.
  • ESHKOL Iris, BERGOUNIOUX Gabriel. (2016). « Une omelette, évidemment » in G. Bergounioux (ed.) Une étude de cas en linguistique de corpus, Paris, Champion, Essai 49, p.169-186.
  • ADLER Silvia, ESHKOL-TARAVELLA Iris. (2016). Noms généraux et complexité discursive. in O. Galatanu, A-M. Cozma et A. Bellachhab (ed.) Représentations du sens linguistique : les interfaces de la complexité, Bruxelles, P.I.E. Peter Lang, p.51-64.
  • ESHKOL Iris. (2015). « Interpréter le contexte dans un corpus oral : fonctions et limites du traitement automatique des données linguistiques », J-P.Miller (ed.) Le contexte – Rencontres interdisciplinaires sur les systèmes complexes naturels et artificiels. Chemins de tr@verse. Bouquineo.fr.
  • ESHKOL Iris. (2012).  « A quelles conditions une taxinomie du lexique est-elle possible en TAL », L’illusion taxinomique, ISSH, Tunis, p.92-111.
  • ESHKOL Iris. (2010). « Entrer dans l’anonymat. Etude des « entités dénommantes » dans un corpus oral »,  in N.Pepin & E.De Stefani (ed.) Eigennamen in der gesprochenen Sprache, p.245-266.
  • ESHKOL Iris. (2005). « La construction du concept de verbe. » in C.Vaguer & D.Leeman (ed.) De la langue au texte : Le verbe dans tous ses états. Collection Dyptique, Namur, p.17-36.